La certification forestière contribue à la prospérité de la faune sauvage dans le bassin du Congo