Sans mesures draconiennes, le boom de la population mondiale est « verrouillé »